Un bout de mon chemin de Vie

Quelques mots sur mon histoire personnelle...

Belle nature

Confidences...

Je suis Jennifer Mayer, née en 1986 en banlieue parisienne, plus précisément dans le 95.

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours été sensible, les émotions au bord des yeux.

Petite, je voulais devenir pédiatre, puis ado, mes envies oscillaient entre le journalisme, la météorologie et la psychologie. Questionner le monde, comprendre l'Humain et adoucir son quotidien : telles ont toujours été mes inspirations.

La Géographie pour études supérieures, la "Géographie de la Santé" pour objet de fin d'étude. J'ai une petite vingtaine, je rêve d'Afrique, d'Amérique Latine.

Et puis, je choisis (ou la vie choisit pour moi) l'enseignement, l'éducation en devenant professeure des écoles à 23 ans. J'exerce à l'est de l'Ile-de-France, dans le 94: Villejuif, Alfortville, Vitry. J'aime les sourires des enfants pour réveil matin. Je m'enivre de projets au carrefour des arts visuels, de la littérature de jeunesse et de l'histoire-géographie. Mon cœur s'emporte lorsque je reçois dans ma classe un enfant venu d'ailleurs et qu'il apprend, sous mes yeux, à lire et à écrire français. Je suis aussi subjuguée qu'eux.

Une année, j'ai des CM2. J'en ai 31, je monte à 34. C'est magnifique. On forme un bel équipage d'un même bateau. On apprend la vie, les valeurs, le respect, les fondements du bien-vivre ensemble. On fait plus (ou moins, ça dépend du regard) que les programmes !

Puis, ça devient suffocant. Mon cœur ne bat plus régulièrement. Ma tension s'anarchise, monte bien trop haut. Mon souffle se dérégularise.

Je n'ai plus l'espace pour toutes les missions qui m'incombent (selon moi) dans l'exercice de ce métier. Je ne sais plus comment offrir ce que je voudrais à tous ces enfants.Je cherche à me nourrir autrement en vue de me renouveler, de me réinventer, me redonner un second souffle...

Meilleures amies

Ce qui me mène jusqu'à vous...

Synchroniquement, je suis en quête de plus d'harmonie dans ma vie personnelle. J'ai peur de l'Amour. Alors, pour mieux le fuir, je m'invite à rejouer mon propre drame, à revivre ma blessure d'abandon en répétant de multiples fois les mêmes schémas déchirants.

Je ne suis plus à ma place en classe ni dans la région.

A 29 ans, alors en apnée depuis quelques mois, je décide de tout quitter.

Lorsque que je conscientise cette décision déjà prise par mon Ame, mon corps se crispe et une décharge électrique traverse tout le bas de mon corps. Je manque de perdre connaissance. Le Samu m'emporte. Aux urgences, "double hernie discale paralysante" est le seul groupe nominal que je retiendrai.

Mon corps physique avait accumulé silencieusement des tensions qu'il ne put plus contenir. Mon corps émotionnel était éreinté.

Cet incident vécu sur le plan physique m'a été salvateur. Il m'a permis d'enfin prendre soin de moi dans toutes les dimensions, d'aller à la rencontre de mes blessures profondes afin de les transmuter. Les ostéopathes, chiropracteurs, kinésithérapeutes rencontrés ont œuvré en complémentarité avec les praticiens de l'Ame, les spécialistes de l'émotionnel.

L'Hypnose, la pratique de la Pleine Conscience et de la Sophrologie ont été au cœur de mon chemin de guérison.

Nous nous ne sommes pas qu'un corps. Nous sommes des Etres d'émotions. Des émotions qui ont tant à nous apprendre de nous-mêmes, de notre histoire.

"Guérir le Corps ne va pas sans guérir l'Ame"

Aujourd'hui, j'exerce comme Sophro-Hypnologue à Fréjus et à distance. Je vis des moments magiques lorsque je constate, en peu de séances, comme les personnes accompagnées renouent harmonieusement avec la Vie, comprenant puis déprogrammant l'origine des maux de l'Ame.

Meilleures amies